AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

ollie ○ we'll never be royals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ollie ○ we'll never be royals Ven 1 Aoû - 19:51


oliver (grant) prewett
26 ANS - SERVEUR AU KAREN'S CAFE/MUSICIEN - CELIBATAIRE
dan smith + © crédits/bastillesmiths.tumblr
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
signe astrologique taureau. lieu de naissance Fairview, qu'il n'a jamais quitté. origines il est cent pour cent américain. nombre d'enfants aucun pour le moment. statut financier vient lui même d'une famille aux revenus financiers faibles et ce n'est pas son poste au café qui a augmenté ses moyens. orientation sexuelle hétéro sexuel sans l'ombre de d'un doute. caractère Angoissé, drôle, gentil, attentionné, loyal, rêveur, curieux, poli, discret, timide, déterminé. j'aime la musique, passer du temps avec son meilleur ami Hoyt, les donuts, sa voiture, la voir sur scène, les t-shirts avec des références, les fast-foods, noël et halloween, se déguiser. j'aime pas la violence, qu'on lui coupe les cheveux, qu'on lui donne des responsabilités, l'obscurité totale, les fruits de mer. groupe crème brûlée.


I ★ Use the same old lies.
01. Où étais-tu lors de la fusillade ? Il était au café comme tous les jours de la semaine pour gagner de l'argent afin de payer son appartement et ses dépenses quotidiennes. Il se souvient qu'Hoyt était assis à une table en train de paresser. Mais il se souvient aussi de l'agitation qui s'en est suivi et de l'angoisse qui s'est emparée de lui quand il n'arrivait pas à joindre tous ses frères et soeurs. Ce fut une journée très éprouvante. 02. En face de chez toi, un camion de déménagement. Tu vas jeter un oeil ou tu attends ? Oliver a beau être curieux, sa légère timidité ne le poussera pas à aller fouiner ouvertement. Toutefois son sens de la politesse et sa volonté d'aider l'inciteront à aller proposer son aide aux futurs habitants du quartier (surtout si Hoyt est dans les parages pour le soutenir). Néanmoins, il attendra quelques instants, observant de loin avant de proposer une quelconque aide (ou de trouver le courage de surmonter sa timidité).  03. Margaret, une voisine parfaite lâche des opossums dans ton jardin pour le saccager, ta réaction ? Oliver n'est pas de ceux qui s'énervent. Tout au plus il lâchera une grossièreté d'une voix forte et tentera de rattraper les opossums. Il n'est pas friand des conflits, mais essayera de discuter avec cette charmante Margaret. Heureusement pour lui, il vit actuellement dans un studio miteux dans le centre de Fairview. Et ce n'est pas ses parents qui redoutent l'attaque d'opossums dans leur jardin quand on voit l'état de celui-ci : une savane urbaine.

Il  connaît son meilleur ami, Hoyt Milburn, depuis sa petite enfance, sans doute depuis leurs quatre ans. Et depuis ils sont inséparables ; vous ne verrez jamais Hoyt sans Oliver ni Oliver sans Hoyt. A tel point qu’Oliver suivra Hoyt assez loin dans ces conneries, le suivra dans le côté obscur aussi. ▪ Il est passionné de musique ce que peu de personnes ont su pendant très longtemps. Mais il a composé beaucoup de chansons, chante parfaitement bien, et joue bien du piano. Toutefois, depuis quelques mois, Oliver se produit sur scène (en compagnie de Hoyt) quand l’occasion se présente. ▪ Il aime les t-shirts avec des dessins et des références audiovisuelles. Il les collectionne d’ailleurs. ▪  Il porte des lunettes si besoin mais préfère avoir des lentilles. ▪ Ollie n’a jamais quitté Fairview, ce qu’il regrette. Hélas le manque de moyen l’empêche d’envisager un quelconque voyage. ▪ Il a une jolie voiture, une voiture qu’il a retapé avec ses frères et Hoyt, une Buick Riviera de 1968 noir. ▪ Ollie vient d'une famille relativement nombreuse (il a cinq frères et soeurs) et s'ils sont plus ou moins proches, il s'est souvent senti seul (sans doute est-ce du à son propre caractère). Et c'est sans doute en Hoyt qu'il a trouvé un véritable frère, une sorte de jumeau. ▪ C'est un rêveur qui s'envole souvent dans son propre monde nourrit de nombreuses références cinématographiques, littéraires ou historiques. Vous le verrez pouvoir avoir une absence lors d'une discussion ou écrire attablé à une table d'un café comme s'il était seul au monde. ▪ Il lui arrive de fumer des cigarettes, mais assez rarement. A vrai dire, il a touché à des drogues plus fortes, suivant Hoyt dans ses délires. ▪ Il vient d'une famille dont les parents sont deux hippies clairement laxistes. Heureusement, leurs enfants s'en sortent relativement bien. ▪ C'est un vrai angoissé. Sa consommation importante de caféine et ses insomnies en étant des symptômes. ▪ Bien qu'il ne se décrirait pas comme ça et emploierait très certainement un autre mot, c'est un romantique. Il n'est pas de ceux qui collectionnent les conquêtes. Il a partagé une relation de deux ans avec sa dernière petite amie par exemple. Il a d'ailleurs eu (hélas) un véritable crush sur la petite soeur de Hoyt.  ▪ Quand il est gêné il se tripote les cheveux. D’ailleurs, il refuse d’aller chez le coiffeur et accepte seulement qu’une de ses sœurs lui les coupe.


••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
PRÉNOM/PSEUDO Sarah. âge Trop vieille pour toi où as tu connu plk ? Bazzart (pour changer) connexions sur le forum écrire ici. commentaire Cassoulet ?


Dernière édition par Oliver Prewett le Sam 2 Aoû - 13:24, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Ven 1 Aoû - 19:51

II ★ Smells like teen spirit.


♢♢♢
You lean towards despair
Any given opportunity you're there
But what is there to gain?
When you're always falling off the fence that way

bastille, overjoyed / bassteel @tumblr

Ils étaient tous réunis près du lac, à l’orée de la forêt. Il y avait un feu de camps –habileté certainement sauvée d’un très ancien séjour en camps de scout– et quelques amis. A vrai dire, Oliver n’aurait su dire s’ils étaient véritablement amis ou si ceux qu’il désignait généralement par le terme « la bande » étaient plutôt des connaissances avancées. Pourtant en observant l’assemblée, un visage familier lui lança un sourire malin. Hoyt. Un peu plus grand que lui, une silhouette dégingandée, des cheveux noirs et une moustache faussement entretenue, voilà à quoi ressemblait Hoyt Milburn. Si Hoyt et Oliver n’avaient rien en communs physiquement, si l’un faisait un geste l’autre lui suivait. On aurait su dire ce qui les liait, mais ce qui était su par tous c’est que Hoyt et Ollie étaient plus que de simples amis. On aurait dit des jumeaux ou même une personne dans deux corps. C’était étrange pour beaucoup, mais pas pour eux. Hoyt se déplaça avec nonchalance vers Oliver, un rictus lui dévorant le visage. « J’ai trouvé un truc tu vas pas en revenir. » dit-il, en mettant sa main dans la poche de son jean tombant sur ses hanches minces. Oliver renifla. Il savait à quoi s’attendre. Il savait ce que ce genre de déclaration signifiait. Particulièrement un samedi soir en pleine nuit près du lac. Il resta silencieux, observant Hoyt se dépêtrer avec sa propre poche et son pantalon qui glissait de son bassin.  Un nouveau, très certainement plus jeune que lui décréta Oliver, lui tendit une bouteille de tequila, qu’il attrapa plus par réflexe que par réelle envie d’en siroter. Après un ou deux grognements, Hoyt sortit fièrement un petit sachet transparent renfermant une multitude de petits cachets multicolores. « Tu m’en diras des nouvelles mon vieux ! » éructa Hoyt crânement. Il agita un instant le paquet, ses yeux brillants plantés dans ceux d’Oliver. Le jeune homme tenta de se concentrer sur ce regard, ce regard illuminer de cette flamme de folie qui parfois l’effrayait. Mais si Hoyt plongeait, Oliver le suivait. Son ami versa dans la main d’Ollie un cachet, et s’en servit un juste ensuite. Un sourire satisfait flottait sur ses lèvres alors qu’il indiquait la suite des évènements (soit le même rituel depuis des années). « A trois avec une rincée de ce sublime breuvage… » dit-il en montrant du doigt la bouteille que n’avait pas lâché Oliver. Il hocha la tête en signe d’approbation bien que ce soir, l’envie n’y était pas. « Un-- ! » hurla Hoyt, emballé à l’idée de ce qui allait suivre. « Deux-- ! » Oliver prit une grande inspiration. « TROIS ! » Sa main vint jeter la pilule dans sa bouche sèche. Il avala le comprimé sans même avoir besoin de porter la bouteille de tequila à ses lèvres. Toutefois, dans un souci de bien-faire, il avala une grande rincée de l’alcool bas de gamme qui lui brûla les lèvres et l’œsophage, mais réchauffa soudainement son corps.  « Et maintenant ? » demanda t-il à son ami qui avalait lui aussi de grande gorgée de la boisson alcoolisée. « Suis moi, on va se poser près du lac, y’a rien de mieux. » Les effets mirent peu de temps à apparaître. Une demie dizaine de minutes tout au plus. Ce fut d'abord l'engourdissement. Tous ses membres se détendirent un à un, ses trapèzes soudainement décontractés après des heures et des heures de tension perpétuelle. Puis ce fut une explosion. Une explosion cérébrale comme si tous ces neurones avaient décidé d'imploser à la même nano-seconde. Un feu d'artifice dans son crâne, une mitraillette dans ses méninges. Puis ce fut son coeur qui résonnait dans ses tympans comme une batterie sonore et trop rapide. La combinaison de ces trois phénomènes lui arracha un rire hystérique et incontrôlé. Hoyt, qu’il pouvait apercevoir du coin de l’œil, semblait dans le même état, ce qui ne fit que redoubler le rire hystérique d’Oliver. De longues secondes se déroulèrent –ou des minutes ?- sans qu’aucun d’eux ne stoppent le concerto de rire bruyant et exagéré. Mais soudain, un cri le tira de sa transe. Un cri de désespoir à vous glacer le sang. Oliver ne retrouva pas tout à fait ses esprits, la drogue étant très certainement trop puissante, mais il réussit toutefois à se hisser sur ses deux pieds afin de jeter un coup d’œil alentours. Une jeune femme, qu’il ne connaissait pas vraiment, hurlait par intermittence, gargouillant, suffoquant, luttant.  Oliver regarda dans tous les sens désorienté, jusqu’à ce que sa vue s’ajusta sur une silhouette se débattant avec un tumulte d’eau. Elle était là, dérangeant l’étendue plate du lac, par ses cris et ses gestes brutaux. Elle se noyait. Oliver ne réfléchit pas très longtemps avant de s’élancer maladroitement vers la noyée. Le rire d’Hoyt résonnait derrière lui, détestable à cet instant. Si son cœur résonnait à présent dans ses tympans, ce n’était plus sous les effets dévastateurs de la drogue mais bien par l’angoisse qu’il sentait monter le long de son estomac. Soudainement nauséeux, le contacte de l’eau sur son pantalon le ramena un peu plus à la réalité. Il avança difficilement dans l’eau et la vase, luttant à la fois contre la mouvance du sol et le brouillard dans son esprit. Les cris et les rires emplissaient sa tête, ne faisant qu’augmenter le malaise qui l’envahissait. Après de longues secondes de lutte, il arriva à la hauteur de la jeune femme se débattant. Elle était à bout de souffle et s’agrippa lourdement au corps d’Oliver à quatre vingt pour cent dans l’eau. Il passa un bras mou autour de sa taille et sous ses jambes pour la ramener vers le rivage. Le retour fut tout aussi pénible mais après de longues minutes, ils s’écroulèrent tous les deux au sol. La jeune femme pleurait. Oliver en avait envie. Mais seul l’hystérie et les propos insensés de d’Hoyt retentissait dans sa tête. « Putain Oliver, t’as foutu quoi ?! T’es mouillé. On dirait un chat quand t’es mouillé. Un petit chat ha-ha-ha ! » Il parlait trop vite, trop fort. Et tout ce qu’Oliver put articuler fut : « Elle a failli crever et tu me parles de chat. Putain de drogue de merde. Plus jamais. » Et alors il se laissa tomber sur le sol humide pendant de très longues minutes, ignorant un Hoyt hystérique et incontrôlable.


----

Oliver ne savait pas trop ce qui l’avait amené ici. Sans doute la curiosité. C’était Hoyt, son fidèle compagnon, qui en avait vaguement parlé autour d’un café quelques jours auparavant. Ca n’avait pas été très clair comme explication et Oliver n’avait pas trop compris pourquoi Hoyt ne voulait pas venir. Alors sans lui dire, sans en parler à qui que se soit mis à part sa petite sœur Cassie qui avait décidé de l’accompagner, il prit la direction du petit café théâtre juste après la fermeture du café. Cassie, d’un pas guilleret le suivait. Il ne parla pas, se contenta d’écouter les gazouillements de sa petite sœur jusqu’à ce qu’ils arrivent au lieu de la représentation et qu’il demanda une table pour deux. Il se demandait ce qui l’avait poussé à venir. Elle n’était que la petite sœur de son meilleur ami. Mais était-ce dans un esprit d’héroïsme, dans une volonté de charité qu’il était venu ? Oliver en doutait. Il aimait à penser qu’il venait pour remplacer le rôle qu’Hoyt se refusait à avoir envers Mayes. Mais il semblait que le jeune homme tenta plus de se convaincre par cette idée qu’elle n’était une réalité. Cassie piailla quad les spots baissèrent d’intensité. Le spectacle allait commencer. Il y eut une scène d’introduction, et quelques jeunes femmes à passer. Pendant ce temps là, Oliver fut perdu dans ses pensées, incapable de fixer son attention sur ce qui se déroulait véritablement sur scène. Ce ne fut que lorsque les cheveux flamboyants et familiers de la jeune femme apparurent sous les projecteurs qu’Oliver se tira de sa torpeur. Elle était là, sous une lumière éblouissante, le regard vif, un sourire léger traînant sur ses lèvres. Elle était belle. Cela sautait aux yeux d’Oliver, comme une révélation, comme si c’était la première fois qui la voyait, ou qu’il s’autorisait à la voir. Le sketch débuta. Elle était tout sauf celle qu’il connaissait, soit la jeune femme discrète et réservée qu’il avait pu observer des années durant chez les Milburn. Elle était une nouvelle personne, une nouvelle Mayes, insoupçonnée. Il était émerveillé par cette confiance en elle qu’elle dégageait, par cette aplomb qu’elle m’était à improviser, par sa grâce quand elle se déplaçait sur les planches branlantes de la scène. Mayes n’était plus une enfant sur cette scène. Elle était une femme –une jeune femme– charmante, drôle, belle et désirable. Mayella, désirable. L’association de ces deux termes dans son esprit le fit dérailler. C’était impossible. Elle était la petite sœur de Hoyt. Soit presque la sienne. Pourtant, alors qu’elle allait quitter la scène et qu’elle scrutait une dernière fois le public du regard, il crut voir un sourire sur le visage de la jolie rousse lui étant adressé, et son cœur dans sa poitrine explosa. L’inconscient d’Oliver avait franchit une limite.


Dernière édition par Oliver Prewett le Ven 1 Aoû - 22:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
~ YOU WANNA KNOW WHAT I AM ? I'M A SURVIVER.

COMMERAGES : 1142
EMMENAGEMENT : 05/12/2013
AVATAR : Matthew McConaughey
CREDITS : Foxes (avatar) ~ tumblr (signature)
PSEUDO : Mashed Woods ✰ Justine
AGE : 39 ans
JOB : Propriétaire de son propre garage.
PRIORITES : UC


LITTLE WHITE LIES.
ADRESSE: #4386. Eastside
CARNET:
???: ★★ (indisponible : TC ; Bomer ; Tegan + Zoey)

MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Ven 1 Aoû - 19:56

Bienvenue parmi nous   je ne connais pas le jeune homme sur ton avatar mais il est canon   
Si tu as besoin de liens, j'ai deux comptes à ta disposition   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♢ YOU BETTER WORK BITCH

COMMERAGES : 10701
EMMENAGEMENT : 21/08/2013
AVATAR : sophia bush
CREDITS : autumn wind (avatar) ~ tumblr (gifs)
PSEUDO : speechless
AGE : 28 ans
JOB : institutrice
PRIORITES : Emmener Milo chez le pédiatre ~ aller courir ~ finir mon gratin ~ embrasser Wayne ~ raisonner ma petite soeur ~ danser devant le clip du dernier Beyoncé ~ faire une soirée avec les copines ~ acheter des nouvelles chaussures.


LITTLE WHITE LIES.
ADRESSE: 4523 - wisteria lane, fairview
CARNET:
???: avaible {3/3}

MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Ven 1 Aoû - 20:45

Bienvenue sur PLK avec ce charmant garçon en effet

_________________
With no words at all, so tiny and small. In love I fall, so deep. You're my light when it gets dark, yu will always in my heart. You're my brightest morning star. @britneyspears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grasspushes.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Ven 1 Aoû - 21:04

Merci beaucoup à vous deux   Ce jeune homme est le chanteur du groupe Bastille   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♢ YOU BETTER WORK BITCH

COMMERAGES : 10701
EMMENAGEMENT : 21/08/2013
AVATAR : sophia bush
CREDITS : autumn wind (avatar) ~ tumblr (gifs)
PSEUDO : speechless
AGE : 28 ans
JOB : institutrice
PRIORITES : Emmener Milo chez le pédiatre ~ aller courir ~ finir mon gratin ~ embrasser Wayne ~ raisonner ma petite soeur ~ danser devant le clip du dernier Beyoncé ~ faire une soirée avec les copines ~ acheter des nouvelles chaussures.


LITTLE WHITE LIES.
ADRESSE: 4523 - wisteria lane, fairview
CARNET:
???: avaible {3/3}

MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Ven 1 Aoû - 21:05

Oh la belle Grace m'a parlé de ce groupe y a pas longtemps I love you

_________________
With no words at all, so tiny and small. In love I fall, so deep. You're my light when it gets dark, yu will always in my heart. You're my brightest morning star. @britneyspears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grasspushes.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Sam 2 Aoû - 1:07

DAN, BASTILLE   Quel choix merveilleux (et pour le moins original)   
Bienvenue sur PLK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Sam 2 Aoû - 9:14

bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Sam 2 Aoû - 11:38

BASTILLLLLLE    
Bienvenue parmi nous, superbe choix môsieur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Sam 2 Aoû - 11:53

    
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Sam 2 Aoû - 12:06

Merci à tous pour votre super accueil I love you Héhé je vois qu'il y a quelques amoureux de Bastille, tant mieux   
Hâte de rp avec toi ma poule     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♢ YOU BETTER WORK BITCH

COMMERAGES : 10701
EMMENAGEMENT : 21/08/2013
AVATAR : sophia bush
CREDITS : autumn wind (avatar) ~ tumblr (gifs)
PSEUDO : speechless
AGE : 28 ans
JOB : institutrice
PRIORITES : Emmener Milo chez le pédiatre ~ aller courir ~ finir mon gratin ~ embrasser Wayne ~ raisonner ma petite soeur ~ danser devant le clip du dernier Beyoncé ~ faire une soirée avec les copines ~ acheter des nouvelles chaussures.


LITTLE WHITE LIES.
ADRESSE: 4523 - wisteria lane, fairview
CARNET:
???: avaible {3/3}

MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals Sam 2 Aoû - 18:56

Fiche validée I love you

_________________
With no words at all, so tiny and small. In love I fall, so deep. You're my light when it gets dark, yu will always in my heart. You're my brightest morning star. @britneyspears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.grasspushes.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ollie ○ we'll never be royals

Revenir en haut Aller en bas

ollie ○ we'll never be royals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» We'll never be royals × Liens des perso's de Maly.
» COMMANDE OLLIE EDWARDS
» We'll never be royals ­¯ Sydney G. Colville
» And we'll never be royals (Sienna)
» royals + VONBODMAN-STERLING
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- PLEASANT LITTLE KINGDOM. :: fiches-